Assurer son téléphone portable : principe et précisions

La plupart du temps, l’assurance de téléphone concerne les téléphones portables. Comme nous allons le voir, il y a plusieurs solutions possibles pour assurer son téléphone portable. Cette assurance peut être souscrite lors de l’achat du téléphone auprès de votre opérateur (sous-traitant avec un organisme tiers), auprès d’une banque (pour certaines cartes) et évidemment auprès de votre assureur.

Quel est le rôle d’une assurance de téléphone ?

Ce type d’assurance a été établi afin de permettre à une personne qui dispose d’un téléphone portable de couvrir les différents sinistres qui peuvent toucher l’appareil. Les sinistres couverts sont le vol, la perte, la case et l’oxydation, mais sous conditions.

Les conditions habituelles d’un contrat pour une assurance de téléphone

Pour la perte, la garantie n’agira qu’en présence d’une situation accidentelle provoquée par un événement imprévisible par laquelle l’assuré est dans l’incapacité de récupérer l’appareil (lors d’une tempête ou d’une avalanche…). La perte ne doit surtout pas être causée par l’assuré. Il y a également des conditions en ce qui concerne le vol. L’assurance téléphone ne pourra être utilisée que s’il y a eu une agression, une effraction ou un vol à la tire. Pour la perte et le vol, l’assurance n’agira pas si l’assuré n’a pas porté plainte auprès de la gendarmerie juste après la constatation du sinistre. Pour ce qui est de la casse ou l’oxydation, il faut que le sinistre soit causé par un événement ou une personne autre que l’assuré. L’assurance pourra donc ainsi agir et aura totalement le droit de se retourner vers la personne qui a causé le sinistre en question. Le point commun aux quatre sinistres serait le refus de l’assurance si la demande n’est pas légitimée par une situation exceptionnelle. Il faut rester logique, car l’assurance étudiera ce point avant d’agir. En partant du fait que le téléphone portable a été perdu, volé, cassé ou a subi une oxydation, l’appareil sera donc non fonctionnel et il faut signaler le sinistre dans l’immédiat. Un assureur ne prendra donc pas en considération une demande de sinistre qui date de 15 jours. De même, un téléphone éteint depuis 15 jours ne fera pas l’objet d’un traitement favorable.

Couverture avec le retour positif

Si l’assuré couvre toutes les conditions en cas de sinistre, l’assurance prendra en charge la demande, selon le contrat qui a été établi pour assurer son téléphone portable. Elle peut donc soit rembourser le smartphone, soit la carte SIM seulement, soit les communications frauduleuses. D’autres services proposent également d’avoir recours à la garantie constructeur (comme sur la majorité des sites marchands) en cas de panne par exemple. Cette garantie assurera le changement ou le dépannage du téléphone.

Comment choisir une bonne assurance de téléphone

Vu que l’assurance de téléphone mobile contient beaucoup de conditions spécifiques, il faut bien réfléchir à la façon dont vous souhaitez être couvert(e) pour votre smartphone. Quand vous achetez un téléphone, un vendeur va forcément vous proposer une assurance en vous expliquant brièvement les avantages de cette dernière, mais nombreux sont ceux qui acceptent ladite assurance sans avoir bien étudié le contrat et les possibilités de couverture qu’elle représente. Un assureur en revanche peut personnaliser les sinistres qui seront couverts au niveau du contrat ce qui laisse une plus grande marge de manœuvre et des conditions générales qui seront ainsi plus adaptées à vos besoins réels. Même si le besoin à couvrir le plus courant concerne les téléphones mobiles, vos autres appareils (ordinateur(s) portable(s), tablette(s), etc.) peuvent évidemment aussi être couverts. Il existe des formules packagées qui couvriront l’ensemble de vos appareils et du reste, si vous êtes du genre hyper-connecté(e), pensez aussi à vous assurer contre les cyber-risques et protégez aussi votre e-réputation !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]