Assurance dégât des eaux, comment faire ?

À partir d’un certain âge, nous l’avons toutes et tous plus ou moins déjà vécu, ou y avons été confronté, le dégât des eaux. L’occasion pour nous ici de faire le point sur certaines choses concernant l’assurance dégât des eaux en ce qui concerne son obligation et la méthode à suivre si vous êtes un jour malheureusement victime d’une fuite d’eau occasionnant un dégât des eaux.

L’assurance dégât des eaux est-elle obligatoire ?

La réponse à cette question dépend de votre situation. Au moment où nous écrivons ces lignes, l’assurance dégât des eaux n’est pas obligatoire si vous êtes un propriétaire occupant son logement. Elle reste tout de même plus que vivement conseillée dans la mesure où un dégât des eaux important peut entraîner un sinistre conséquent et qui pourrait bien vous faire regretter de ne pas avoir souscrit cette assurance en cas de survenance d’un tel sinistre. L’assurance dégât des eaux fait partie de votre assurance multirisque habitation.

Si vous êtes locataire en revanche, dans ce cas l’assurance dégât des eaux devient obligatoire. De la même manière que pour le propriétaire, elle rentre dans les risques couverts par votre assurance multirisque habitation.

Vous êtes confronté(e) à un dégât des eaux, quelle démarche adopter ?

Que la fuite d’eau vienne de chez vous ou non, la priorité est de stopper l’eau avant que cette dernière ne fasse davantage de dégâts. Si c’est chez vous, il faut fermer le robinet d’eau (ainsi que votre compteur électrique si la fuite est à proximité d’une installation électrique), si ce n’est pas chez vous, il faut prendre contact au plus vite avec vos voisins et / ou le syndic de l’immeuble.

Maintenant que la fuite d’eau est « maîtrisée », il faut faire en sorte de protéger vos biens au mieux en les mettant dans la mesure du possible à l’abri et en séchant les objets qui ont été mouillés. Prenez contact avec votre assureur à Valenciennes pour que nous puissions vous mettre en relation avec un professionnel de la plomberie agréé et qui viendra chez vous pour effectuer toutes les réparations qui s’imposent.

La déclaration de dégât des eaux à l’assurance se fait soit pour vous seul(e), si vous êtes la seule personne impliquée, soit avec un constat amiable si vous n’êtes pas la seule personne touchée par ce dégât des eaux, ce qui arrive fréquemment en immeuble comme par exemple si une fuite d’eau chez le voisin du dessus provoque des dégâts (humidité, tapisserie décollée, etc.) chez son voisin du dessous.

Dans ces cas-là, la ou les personne(s) victime(s) du dommage collatéral envoie(nt) à son / leur assurance le constat amiable signé par toutes les parties impliquées. La personne propriétaire du logement d’où provient le dégât des eaux envoie la déclaration dûment renseignée, avec un maximum de justificatifs que possible (prenez des photos des éléments endommagés, présentez si possible des constats imagés (avant / après) et essayez de retrouver un maximum de factures si vous avez de nombreux objets endommagés par ce sinistre) ainsi qu’une description précise de tout ce qui a été endommagé.

En fonction de l’ampleur des dommages provoqués par ce sinistre, votre assureur vous propose un règlement par chèque ou virement pour vous permettre de procéder vous-même aux travaux, une expertise poussée dont les conclusions fixeront le montant de l’indemnisation dont vous bénéficierez ou fait appel à un professionnel agréé qui se chargera de venir chez vous effectuer toutes les réparations qui vous permettront de retrouver un intérieur sécurisé et éviter d’avoir à nouveau à faire face à un dégât des eaux.