Dois-je assurer ma trottinette électrique ?

Nos modes de déplacements changent mais les règles liées aux assurances de responsabilité civile moins souvent. En la matière, assurer son véhicule, quel qu’il soit est impératif. Rappelons que c’est aussi le cas pour les matériels et voitures non roulantes. Avec l’avènement des trottinettes électriques, la recrudescence des accidents liés à ce mode de déplacement, l’assurance s’est donc naturellement imposée également pour ce type de déplacement urbain. On ne saurait donc trop imaginer aujourd’hui ne pas assurer un véhicule motorisé roulant ou non, petit ou grand à partir du moment où celui-ci peut atteindre 25 Km / heure comme c’est le cas de certains modèles.

Pourquoi est-ce obligatoire d’assurer sa trottinette électrique ?

Au-delà des différents faits relatés d’accidents (parfois graves) avec certains modèles, l’assurance des véhicules motorisés terrestres est obligatoire en France depuis 1958. Et si on constate bien tout l’avantage que procure la pratique de la trottinette que l’on nomme aujourd’hui NVEI (Nouveaux véhicules électriques individuels), il faut également songer à l’assurer pour soi, contre le vol et les dégradations aussi. En effet, la trottinette électrique est sans conteste un mode déplacement éco-responsable au regard d’autres véhicules aujourd’hui décriés dans le paysage urbain. La tentation est donc assez grande aussi pour les voleurs d’en bénéficier, de la revendre (Certains gros modèles peuvent coûter à l’achat près de 4000 euros).

Demandez-nous conseil concernant votre trottinette électrique !

Que risque-t-on à rouler sans assurance ?

Si l’on se réfère à la loi, si votre véhicule est susceptible d’atteindre les 25 kilomètres par heure, vous êtes soumis à une déclaration auprès du Ministère de l’Intérieur afin d’obtenir un numéro d’identification unique. L’idée est simple à la base : Pouvoir justifier que le véhicule est conforme à la réglementation en termes de sécurité et qu’il ne représente pas un danger à la fois pour soi et pour autrui. En cas d’infraction, le conducteur propriétaire d’une trottinette électrique est susceptible d’avoir une amende d’un montant de 750 euros (c’est une amende de quatrième classe).

Le minimum nécessaire à l’assurance pour votre véhicule électrique est ici la garantie civile. Contactez notre agence Axa pour en savoir plus.

Chez Axa, nous travaillons avec les meilleures solutions d’assurance pour trottinettes électriques afin de garantir au mieux votre sécurité et vous accompagner en cas d’accident.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire