Assurance oeuvre d’art

L’assurance œuvre d’art, comme son nom l’indique, est une assurance qui ne prend en charge que les œuvres d’art. Les personnes cibles sont les collectionneurs, les professionnels du marché de l’art, les musées et les fondations, les particuliers… bref, toutes les personnes qui sont titulaires d’une ou plusieurs œuvres d’art.

Que couvre une assurance des œuvres d’art ?

Comme toutes les polices d’assurance, l’assurance des œuvres d’art permet de couvrir les œuvres assurées en cas de sinistres. Les types de sinistres que couvre cette assurance sont nombreux. On peut citer par exemple les risques d’incendie, de vol, d’inondation, de chute, de défaut d’authenticité ou même une mauvaise manipulation. L’indemnisation dépendra du sinistre rencontré, du type d’art assuré et des caractéristiques du client. L’assurance des œuvres d’art est généralement classée en trois catégories, selon les clients.

Assurance des œuvres d’art pour les musées et les expositions permanentes

Il existe deux types de musée : les musées privés et les musées publics. L’assurance des œuvres d’art pour certains musées publics est assurée par l’État, mais pour les musées privés, l’assurance sera gérée par un prestataire assureur. Un assureur proposera en général une garantie clou à clou qui assurera l’œuvre depuis son départ d’un point A jusqu’à son arrivée à un point B (transport, douane, entrepôt…), une restauration des œuvres assurées où les œuvres seront confiées à un restaurateur et une garantie dépréciation (diminution de la valeur de l’œuvre assurée) par laquelle l’assurance agira en restituant la valeur manquante financièrement. Il y a également d’autres assureurs qui proposent une garantie en cas de casse des objets fragiles (verre, céramique…), une garantie en cas de vol pendant les heures de fermeture (avec ou sans effraction) et une garantie en valeur agréée suite à une expertise afin de juger du montant de l’œuvre et de la prime. Avec la dernière offre, l’assuré n’a pas besoin d’apporter une preuve ou autre et aura la possibilité de récupérer la somme totale de l’œuvre en cas de sinistre.

L’assurance œuvre d’art pour les professionnels d’art et les professionnels du marché d’art

Pour les professionnels d’art, l’assurance œuvre d’art peut prendre deux formes : assurance tous risques expositions et assurances tous risques stocks. L’assurance tous risques expositions est une assurance clou à clou qui couvre en même temps le vol, la casse et la perte suivie d’un traitement rapide. L’assurance tous risques stock assurera bien sûr les œuvres d’art stockées dans un entrepôt ou dans le domicile du professionnel assuré.

L’assurance des œuvres d’art pour les particuliers

Certains assureurs ne prennent en charge que des œuvres d’art précises s’il s’agit d’un particulier. Afin d’assurer la totalité des œuvres d’art, un particulier se penche plus sur une assurance des maisons haut de gamme. Elle couvre les biens immobiliers ainsi que les biens mobiliers y compris les œuvres d’art. Pour les œuvres d’art, ce type d’assurance pourra proposer une indemnisation en guise de dédommagement pour une œuvre d’art en valeur agréée, une garantie casse et transport et une garantie en cas de vol. Dans certains cas et, selon le contrat établi, l’assureur peut dépasser les principes de bases et proposer en plus une garantie en cas de dégâts causé par une inondation ou un incendie. Le rôle de l’assurance sera toujours de vous couvrir du mieux que possible.

Certes, une œuvre d’art est unique et ne peut pas être remplacée, toutefois, il est toujours préférable de souscrire à une assurance des œuvres d’art afin de récupérer la valeur totale ou partiel de l’objet assuré. Découvrez également notre brochure PDF sur l’assurance Art AXA

[Total : 1    Moyenne : 5/5]