Les assurances professionnelles pourquoi y souscrire ?

Vous êtes chef d’entreprise, entrepreneur, vous savez donc que l’ouverture d’entreprise requiert des obligations de votre part. L’une d’elles est de souscrire à une assurance, obligatoire ou optionnelle, il y a de nombreux choix. Dans cet article, nous allons découvrir toutes les différentes assurances pour votre société et à quoi elles servent.

La raison pour laquelle certaines assurances sont obligatoires

En France, la loi vous oblige lors d’une ouverture d’entreprise à souscrire à un certain nombre d’assurances, même en micro-entreprise. En cas de contrôle, l’entreprise et son responsable peuvent se voir lourdement sanctionné (sanctions pénales).

Quelques exemples d’assurances obligatoires : l’assurance responsabilité civile professionnelle, l’assurance professionnelle automobile, etc.

La plupart des assurances sont facultatives, mais sont nécessaires pour le bon fonctionnement de votre entreprise.

L’assurance professionnelle : pour quelles professions réglementées ?

De nombreuses professions ont l’obligation de se munir d’une assurance professionnelle de responsabilité civile. Si vous souhaitez vérifier que votre profession est réglementée ou non, vous pouvez vous rendre sur le site de l’AFE (Agence France Entrepreneur) qui fournit une liste complète des activités réglementées.

Quelques exemples d’activités : agent commercial, agent de voyage, les métiers du bâtiment, les métiers de la santé, expert-comptable, les architectes, etc.

5 assurances professionnelles

L’assurance professionnelle de responsabilité civile

Cette assurance (également appelée RC Pro) couvre votre société contre les dommages causés à un tiers. Elle est obligatoire en France pour les professions réglementées, mais elle représente une sécurité supplémentaire pour toute autre entreprise.

L’assurance multirisque professionnelle

Cette assurance peut être souscrite par les entreprises, les commerçants, les artisans, professions libérales, etc. Elle couvre en cas de dégradation (vol, incendie, etc.) les biens, les bâtiments, le matériel de l’entreprise assurée.

L’assurance accidents de travail

Cette assurance est obligatoire, elle couvre contre les accidents sur le lieu de travail ou lors d’un déplacement, les salariés de l’entreprise. Les frais médicaux sont pris en charge et compensent le salaire en cas de perte de revenu suite à un accident du travail.</p>

L’assurance de responsabilité décennale

Cette assurance est obligatoire pour toutes entreprises du bâtiment. Elle couvre tout problème lié à la construction du corps de métier de l’entreprise durant une période de 10 ans après la livraison du chantier.

L’assurance professionnelle automobile

Cette assurance est obligatoire pour toutes entreprises mettant à disposition des véhicules professionnelles à ses salariés. Elle couvre les réparations en cas d’accident.

Quelle assurance complémentaire prendre ?

Nous vous conseillons avant de chercher à souscrire à une assurance complémentaire de bien faire le tour de vos assurances existantes et de savoir exactement contre quels risques vous êtes assuré. Quelques fois, des assurances peuvent faire doublons.

L’assurance perte d’exploitation

Cette assurance permet à la société de compenser la perte de chiffre d’affaires après une baisse d’activité ou un arrêt total de sa production. Elle permet de faire face au paiement des charges fixes de l’entreprise (amortissement, impôts, taxes, salaires, intérêts d’emprunt, etc.). Le but de cette assurance est de replacer la société dans sa situation financière d’avant sinistre, l’assureur et des experts spécialistes sont aussi mandatés pour trouver les solutions qui feront repartir l’entreprise dans les meilleurs délais.

Nous avons vu que les assurances obligatoires ou non permettent aux entreprises et à leurs salariés de se couvrir en cas de sinistres, elles ne sont donc pas à négliger.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]