Quelle est la différence entre une assurance décès et une assurance obsèques ?

Décès – obsèques, deux termes qui semblent être synonymes mais qui englobent des garanties différentes dès lors que l’on parle d’assurances décès ou d’assurances obsèques. Très souvent confondues compte tenu de leur dénomination, il convient de bien comprendre la différence entre les deux afin de choisir le contrat approprié selon le besoin.

Qu’est-ce que l’assurance décès ?

L’assurance décès ne fait pas partie des assurances obligatoires.  Elle peut être prévue dans les termes du contrat prévoyance des entreprises, dans d’autres contrats d’assurance (comme l’assurance emprunteur) ou par le biais de votre contrat carte bancaire. Elle permet de prendre en charge à la fois les frais d’obsèques (inhumation, crémation, etc.) mais également de verser un capital ou une rente aux proches du défunt sur une échéance définie dans les termes du contrat. La garantie s’applique dès la date de souscription du contrat par l’assuré jusqu’à son décès, s’il s’agit d’une assurance décès à vie. L’indemnisation prévue par les termes du contrat peut être versée sous la forme d’un capital au bénéficiaire désigné ou sous la forme d’une rente transmise progressivement aux bénéficiaires, s’ils sont mineurs par exemple. A noter que les deux modes de versement peuvent être cumulés : le versement d’un premier capital au(x) bénéficiaire(s) puis une rente régulière. Les bénéficiaires ne sont pas forcément des proches de l’assuré ou ses héritiers naturels. Il peut s’agir d’autres personnes qu’il conviendra de prévenir afin qu’elles puissent réclamer le capital dû. Les assureurs ont néanmoins l’obligation de rechercher les bénéficiaires d’un contrat pendant 10 ans. Au-delà de cette échéance, les fonds sont versés à la Caisse des Dépôts.

Des exclusions sont généralement prévues dans ce type de contrat comme le suicide de l’assuré, le décès suite à la pratique d’un sport extrême, ou suite à une maladie connue avant la date de souscription du contrat d’assurance décès.

On distingue l’assurance décès à vie de l’assurance temporaire décès. La première ne prévoit pas de date d’échéance. Le capital épargné est versé au bénéficiaire après le décès du souscripteur. La souscription à ce type d’assurance décès à vie, bien qu’elle puisse durer des années ou des décennies, ne se fait donc pas à fond perdu à la différence de l’assurance temporaire décès. En effet, cette dernière prévoit une date de fin de contrat ce qui veut dire que si le décès du souscripteur intervient après la date de fin de contrat, alors le capital constitué est perdu.

Qu’est-ce que l’assurance obsèques ?

L’assurance obsèques est plus restrictive en termes de garanties que l’assurance décès. Elle permet uniquement la prise en charge des frais de funérailles. Dans le cadre de ce contrat, l’assuré prévoit une somme qui couvrira ses frais d’obsèques. Le bénéficiaire est donc l’assuré lui-même à la différence de l’assurance décès pour laquelle les bénéficiaires sont des tiers désignés par l’assuré. Ce type d’assurance permet de soulager les proches de la prise en charge des frais d’obsèques du défunt. La somme prévue par le contrat peut être versée à un bénéficiaire désigné qui organisera les funérailles ou directement à la société de pompes funèbres qui s’occupera de toutes les formalités.

Vous l’aurez compris, pour choisir entre ces deux assurances, il conviendra de définir les objectifs précis que vous souhaitez atteindre. Par exemple :

– mettre vos proches à l’abri du besoin si vous êtes la principale personne à percevoir un revenu dans votre foyer, dans ce cas vous pourriez souscrire une assurance décès.

–  soulager votre famille des frais d’obsèques et donc souscrire une assurance obsèques.

A qui et comment souscrire l’une ou l’autre de ces deux assurances ?

La sécurité sociale prévoit le versement d’un capital décès, mais qui reste relativement faible au regard des coûts d’obsèques. La souscription aux assurances décès ou aux assurances obsèques peut donc se faire par le biais de votre assureur traditionnel. Les couvertures et options prévues par chacun des assureurs peuvent être différentes d’un assureur à l’autre. A noter également que souscrire ce type de contrat à un âge avancé peut-être un critère de refus car statistiquement la probabilité de décéder augmente avec l’âge.

L’assurance obsèques peut être également souscrite auprès d’une société de pompes funèbres qui organisera l’ensemble des funérailles et donc dégagera la famille du poids de l’organisation et du coût généré.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]