Les fonds communs de placements à risques : Définition, bonne ou mauvaise idée ?

Nous avons déjà pu évoquer les différents types de contrats d’assurance vie proposés par les compagnies. Entre les unités de comptes (UC) et les fonds en Euros, il existe d’autres types de produits ou véhicules qui font leur apparition sur le marché comme les FCPR ou Fonds Communs de Placements à Risques. Ils sont aujourd’hui assez fréquents dans les propositions faites par votre assureur, mais qu’est-ce que cela recouvre en pratique ?

Que sont les FCPR ?

Les Fonds Communs de Placements à Risques font partie (avec les SICAV notamment), de la famille des OPCVM, que l’on traduit par Organismes de Placement Collectif en Valeur Mobilière. Ils ont la particularité d’être des véhicules d’investissement dédiés à l’acquisition de titres non cotés, en actions le plus souvent. Les professionnels parlent ici de capital-investissement ou encore en anglais de private equity.

Ils sont bien entendu agréés par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) mais peu de compagnies d’assurance le proposent, Axa en fait partie évidemment. En pratique, ces fonds sont investis pour au moins 50 % en titres de sociétés non cotées et présentent le très grand avantage d’être exonérés de toutes taxes à l’exception des prélèvements sociaux si ils restent bloqués au moins cinq années.

La loi Macron de 2015 a favorisé judicieusement l’arrivée du FCPR dans l’assurance vie

Le législateur essaie d’inciter les consommateurs à se tourner vers autre chose que simplement les fonds en Euros et, depuis la loi de 2015, les assureurs sont autorisés en particulier à remettre des titres à l’assuré en cas du rachat de contrat d’assurance vie. Une petite distinction donc puisque vous pouvez bénéficier à présent de titres non cotés plutôt que de liquidités lorsque vous rachetez votre contrat. La loi PACTE sortie en début d’année est venue compléter le dispositif avec une extension des investissements éligibles, ce qui rend en pratique le dispositif encore plus facile à intégrer dans les produits d’assurance sur la vie.

Les FCPR pourraient bien être un must-have de l’assurance vie ces prochaines années

Il ne faut pas oublier la notion de risques bien entendu, mais le FCPR est un bon compromis pour votre assurance vie dans la mesure où la performance annualisée est assez importante et que la recherche de rentabilité est assez nécessaire en 2019. Si les frais sont un peu plus élevés que pour les fonds classiques, la défiscalisation est un atout majeur.

Demandez-nous conseil concernant la nature des entreprises non cotées proposées dans les contrats

Outil de diversification des placements, il semble opportun de réfléchir pour un assuré à la rentabilité de ses placements, en ayant à l’esprit que le but ici n’est pas d’avoir des liquidités rapidement. On parle ici d’investissement sur le long terme puisqu’il s’agit du capital de sociétés non cotées.

Demandez-nous conseils en rendez-vous sur l’agence AXA de Valenciennes pour en savoir plus !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]