Diversifier son épargne

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis que la pandémie de Covid-19 est malheureusement venue toucher notre pays, comme la majorité des pays du globe, les Françaises et les Français – d’autant plus aidés par le confinement (et désormais le reconfinement) – ont recommencé, comme souvent en période de crise, à épargner davantage. L’occasion pour notre agence d’assurance et de banque valenciennoise de poursuivre sur sa lancée des derniers articles de blogging d’autres conseils pour toutes les épargnantes et tous les épargnants qui veulent faire les bons choix en toute connaissance de cause. Aujourd’hui, diversifier son épargne, pourquoi faire et comment s’y prendre. Tout un programme !

Pourquoi diversifier son épargne

Vous connaissez toutes et tous l’adage selon lequel il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. En matière d’économies à placer, les motifs peuvent être nombreux. Déjà parce que parfois vous y êtes contraint comme par exemple quand vous avez votre livret A au plafond ou un autre livret comme le LEP ou le LDD et que vous voulez continuer à épargner sur le même type de placement.

Même si vous n’y êtes pas contraint parce que vous avez atteint un seuil donné, il peut être tout à fait judicieux de diversifier son épargne pour pouvoir avoir des placements où l’argent est facilement disponible et d’autres où il l’est moins mais qui sont en revanche plus rémunérateurs. Vous pouvez aussi opter pour des placements qui sont plus risqués mais qui sont aussi plus rémunérateurs.

Diversifier son épargne, c’est le seul moyen de « jouer » sur tous les tableaux (disponibilité et meilleurs taux de rémunération).

Comment diversifier son épargne

Il existe plusieurs profils d’épargnantes et d’épargnants et il n’y en a pas nécessairement un qui soit meilleur qu’un autre. Certaines et certains conçoivent l’épargne comme quelque chose qui se doit d’être garanti à 100% et d’autres comme un moyen d’essayer de faire fructifier leurs économies plus vite que l’inflation. Pour reprendre un autre adage célèbre, chacun voit midi à sa porte.

Ce que nous vous conseillerons tout de même ici, c’est :

    1. de n’avoir en gros jamais plus d’un mois de salaire d’avance sur votre compte courant. En effet, même si les placements les moins rémunérateurs et à l’épargne disponibles comme le livret A ou le LDD ne vous rapportent pas grand-chose, ce sera toujours mieux que ce que vous rapporte votre compte courant, même si ce dernier est rémunéré,
    2. ensuite, et toujours de façon imagée essayez de « garder une poire pour la soif » qui dépendra des ménages sur des placements comme nous venons d’évoquer où l’épargne est disponible,
    3. enfin, placez le reste de votre épargne sur un placement disponible sous conditions mais plus rémunérateur et plus ou moins risqué en fonction de votre attente d’épargnant (assurance vie, plan épargne logement, plan d’épargne en actions, investissement immobilier…). Pour plus de conseils et une analyse personnalisée, contactez-nous avec le formulaire ci-contre, par téléphone ou en agence.

Laisser un commentaire