Qu’est-ce que la tacite reconduction d’un contrat d’assurance ?

La durée d’un contrat quel qu’il soit, pas seulement celui lié à une assurance, est généralement limitée dans le temps. En d’autres termes, un contrat d’assurance est le plus souvent conclu pour une durée déterminée. Toutefois, il est possible d’obtenir dans l’intérêt des parties une reconduction tacite de contrat. Comment cela fonctionne ? Explications.

Le mécanisme de la tacite reconduction du contrat d’assurance

Selon une décision de la deuxième chambre civile de la Cour de Cassation du 17 mars 2011, « lorsque le contrat d’assurance est conclu pour une durée déterminée, il cesse automatiquement de produire ses effets à l’échéance prévue. Un nouvel accord de volontés des parties au contrat d’assurance serait nécessaire pour qu’il se poursuive. Il est toutefois possible d’insérer une clause de tacite reconduction, en vertu de laquelle le renouvellement du contrat se réalise automatiquement à son expiration, si les parties de s’y opposent pas. »

Du point de vue de l’assuré, la gestion des renouvellements de contrats d’assurance n’est pas évidente et bon nombre de particuliers oublient les échéances même lorsqu’il s’agit de résilier. Mais cela dit, la tacite reconduction, hors cadre assurantiel d’ailleurs, est particulièrement réglementée. Il s’agit ici donc de trouver un équilibre entre volonté, quiétude concernant les garanties et intérêt.

La tacite reconduction évite donc à l’assuré qui a oublié la date de fin de son contrat de se retrouver privé de garantie alors que l’assureur s’assure dans le même temps de ne pas avoir à renégocier un nouveau contrat.

3 conditions pour que la tacite reconduction d’un contrat soit valable

En réalité, pour que la tacite reconduction le plus souvent souhaitée parles parties puissent réellement jouer, il faut diverses conditions comme :

  1. Le fait que le contrat à durée déterminée soit arrivé à échéance ; il s’agit ici de se garantir du fait que c’est une échéance normale et non pas anticipée,
  2. Le contrat dot disposer d’une clause expresse conformément à l’article R. 112-1 du Code des Assurances qui décide que la police d’assurance doit impliquer « les conditions de la tacite reconduction, si elle est stipulée ». Notez pour précision que le contrat cesserait de plein droit à l’arrivée du termes sans celle-ci. (Cour de cassation du 2 mars 1994).
  3. Enfin, condition sine qua non, une tacite reconduction d’un contrat d’assurance ne joue qu’en l’absence d’opposition de la part d’une des parties. La clause évoquée plus haut rappelle le plus souvent les conditions du renoncement, le plus souvent un délai de préavis de un mois est fixé par les contrats d’assurances.

Notez pour finir que concernant les contrats d’assurance automobile, et notamment les contrats d’assurance auto obligatoires, l’article A.211-1-2 du Code des assurances prévoit que la dénonciation de la tacite reconduction par l’assureur est soumise à un délai de préavis de deux mois. Vérifiez donc bien que la clause de tacite reconduction de votre contrat d’assurance auto n’est pas abusive.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]